Face à la complexité croissante de la gestion administrative des fonds d’investissement, il est nécessaire de faire les bons choix technologiques. L’automatisation placée au service de la gestion documentaire permet de gagner en productivité.

Nadi Solutions est une start-up technologique rassemblant une grande expérience dans le domaine de la gestion documentaires des fonds d’investissement. Elle ne cesse d’innover pour permettre aux acteurs de l’industrie de gagner en productivité et en qualité.

Cet été, l’équipe a été renforcée par l’arrivée d’Isabelle Spannagel, Head of Project Management, et d’Isabelle Antoine, Head of Client Services. Chacune peut faire valoir plus de 15 ans de carrière dans le domaine de l’administration des fonds et du reporting. « Ces dernières années de nouvelles normes ont été imposées aux acteurs de l’industrie des fonds, impliquant notamment de produire beaucoup plus de documents et de partager davantage de données avec une grande variété d’acteurs, commente Isabelle Antoine. Cette complexité pèse sur la productivité des équipes en charge de la gestion et de la diffusion des documents et rapports. »

Repenser la manière de produire les rapports

Trop souvent encore, la production des documents et des rapports exige de multiplier les interventions manuelles. « Cette manière de procéder est extrêmement chronophage et expose les acteurs à un risque d’erreur accru, commente Isabelle Spannagel. Il y a donc un intérêt à repenser la manière de produire les rapports, afin de réduire cette complexité, de gagner en efficacité. Dans cette optique, la priorité est d’abord aussi de mettre l’accent sur la qualité des données, en facilitant le stockage et la maintenance pour avoir des informations justes et uniques. »

Simplifier pour gagner en productivité

Nadi Solutions a développé une solution de production et de gestion de documents et rapports financiers et réglementaires. L’idée est d’aller à l’essentiel, de simplifier au maximum les démarches. « La technologie permet d’importer, de centraliser et de traiter les données chiffrées de façon automatique et transparente pour l’utilisateur, précise Steve Verlinden, COO de Nadi Solutions. Elle offre la possibilité d’effectuer un traitement automatique et instantané de ces données jusqu’à la génération du document final. L’ensemble des parties prenantes au processus peuvent mieux collaborer au départ d’une même plateforme. »

De centre de coûts à levier de création de valeur

La production des documents et des rapports gagne en simplicité. La solution permet d’éviter de devoir recourir à des prestataires extérieurs. Elle va jusqu’à exécuter des contrôles automatiques des données présentées dans le document. « Les équipes en charge du reporting gagnent en autonomie et en productivité. Elles peuvent très facilement produire un volume plus important de documents et de meilleure qualité », ajoute Isabelle Antoine.

De cette manière, la fonction reporting peut évoluer de centre de coût à levier de création de valeur. « En simplifiant la production documentaire, la technologie permet de dégager des ressources qui peuvent être affectées à la création de valeur, poursuit Isabelle Spannagel. Par exemple, l’enrichissement des documents, au-delà des exigences réglementaires, doit permettre de faire la différence au niveau commercial, de générer davantage de confiance auprès des investisseurs.»